top of page
  • Photo du rédacteurAurelie GJ

A la découverte du métier d'UX designer

Dernière mise à jour : 15 févr. 2023

TechLipstick te propose d'aller à la découverte des métiers du numérique à travers le parcours de femmes qui font leur carrière dans la tech.


Dans cet épisode de la série "Agency Leaders," nous partons à la rencontre de femmes qui mettent leur expertise technique au service des entreprises et ont un parcours d'entrepreneure. Kristina Gudim est fondatrice de l'agence Sérieux, spécialisée en UX Design. Elle exerce le métier depuis vingt ans. Avec elle, découvre ce métier incontournable de la tech.

"L'apprentissage, c'est développer sa plasticité mentale et forger sa propre opinion"

banniere blog article Kristina Gudim sur UX design

Quelles études a t-elle faites ?


Kristina a fait partie de cursus expérimentaux dans tout son parcours scolaire, en commençant par son pays natal (la Bulgarie). Elle a été élève au lycée autogéré de Paris

On lui a proposé de faire un BEP de secrétariat parce qu’elle parlait quatre langues. Elle voulait faire des études littéraires pour maîtriser le Français. On l’en a dissuadée en disant que ce serait trop difficile. Non seulement elle a eu son bac du premier coup, mais elle a aussi rentrée à la Sorbonne. L'enseignement ne lui a pas convenu, car elle le trouvait trop hiérarchique et trop théorique. Elle a eu l’habitude de débattre et de se forger sa propre opinion dans son pays d'origine.


Après la Sorbonne, elle voulait poursuivre des serial-killers, mais on ne lui a pas conseillé de rejoindre la Police à cause de la vie de famille. Elle a découvert le graphisme - on ne parlait pas encore d’UX design à ce moment là. Elle a finalement rejoint une école pour faire un BTS communication visuelle. Les écoles ont commencé à transformer leurs cursus peu après son diplôme.


Ses débuts professionnels


Elle s’est passionnée pour la technologie et a appris à coder toute seule pendant un an, puis elle a commencé à se familiariser avec les CMS (Content Management System) et les langages informatiques comme java script. Cela lui a donné les outils pour collaborer avec des développeurs.

Ses premiers clients étaient des startups de Toulouse qu'elle a accompagnées pendant des années. Elle a appris son métier sur le tas en se formant en continu. Elle vient de terminer une formation sur la blockchain avec le MIT (éducation professionnelle).

Qu’est ce qu’un projet d’UX design ?


Chaque projet est unique et ne nécessite pas forcément les mêmes compétences. Elle travaille sur des projets sur plusieurs mois, voire des années, et chacun est différent. Mais il y a des tendances qui sont inscrites dans le marbre :

  • Tout projet de design commence par la phase d’immersion et de recherche.

Cette phase est hyper importante et son agence Sérieux est ‘anti-popcorn design’. Elle fait ce métier depuis dix-huit ans et pour elle ce n’est pas un divertissement. Sa vision est que cela doit permettre de résoudre des problématiques humaines et sociétales et créer des solutions durables dans le temps.

L’expérience qu’elle offre peut permettre de faire le bon choix et de ne pas commettre d'erreurs. Cette phase de recherche permet de comprendre comment l'utilisateur fonctionne, quelles sont les problématiques humaines, techniques, internes à l’entreprise ou propres aux utilisateurs. Souvent les entreprises ont une idée préconçue de la solution. Elle utilise des immersions terrain, des interviews utilisateurs. Pour elle, cette phase est obligatoire et peut permettre d'économiser de l'argent, car les solutions peuvent être finalement moins coûteuses que prévues.

  • La phase de prototypage :

Une fois que l’on a définit ce qu’on veut faire, on fait un prototype. Elle utilise par exemple un outil comme Figma pour créer un décor creux sans développement pour pouvoir tester le parcours. C’est beaucoup plus simple aujourd’hui qu’il y a quelques années grâce aux outils.

Avec son agence elle fait exclusivement la partie design, incluant la stratégie, la marque, le design, la définition du concept, la recherche utilisateur et marché, l’identité visuelle, etc. Pour le reste, elle travaille en partenariat avec des sociétés de tech alignées avec son niveau d’exigence. Elle préfère se concentrer sur ce qu’elle sait bien faire et travailler avec des experts. Elle coordonne les développements pour le client. Cela permet de corriger les choses et de clarifier ce qui peut manquer.


Exemple de projet : la startup Monopole dans l’univers blockchain, qu’elle accompagne sur la création du concept depuis un an.


 
Veux tu rejoindre une communauté de Femmes dans la Tech ?
 


Quels sont les avantages d'être en freelance ?


Ses partenaires sont des freelances avec lesquels elle travaille depuis au moins sept ans. Recruter lui fait peur et n’ayant jamais été salariée, elle ne comprend pas ce mode de fonctionnement. Elle ne veut pas avoir la pression du développement commercial.


Elle est satisfaite de sa qualité de vie, même si ça a été dur pendant quinze ans pour cinq ans plus faciles. Elle est tout le temps chassée et pourrait gagner beaucoup plus d'argent, mais elle aime être indépendante et transmettre. Elle est en échange perpétuel avec son équipe, car ce qui l’intéresse c’est le résultat.


Elle n’a jamais démarché de clients de sa vie, elle aime la discrétion et ne fait normalement jamais d’interviews. Elle travaille dans le silence et n’aime pas trop parler de ses projets et de ses succès. Elle se bat contre l’idée du portfolio. Elle peut expliquer ce qu’elle peut faire dans un cas précis, mais cela ne sert à rien pour elle de raconter ce qu’elle a fait pour tel ou tel client. C’est grâce au bouche-à-oreilles et d’une logique de partenariat qu’elle n’a jamais eu besoin de prospecter. Ses clients restent longtemps. Elle choisit pour qui elle travaille, et ne le fait que si elle peut apporter quelque chose. Même les prospects peuvent la recommander, donc elle n’a pas besoin de publicité.




Les références de l'épisode :




44 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page